John Forest : 40 ans dans la production de miel

Classé sous : Agriculture

MARIA, juillet 2018 – Il  y a 40 ans cette année, John Forest prenait le pari que la production de miel pouvait lui procurer un gagne-pain. Son essai de l’année précédente, avec six ruches lui ayant procuré « 200 ou 300 livres de miel » données à peu près en totalité à des membres de sa famille ou à des proches, l'avait convaincu de pousser plus loin l'aventure.

Ce printemps, ce sont 700 ruches que John Forest met en production au Rucher des framboisiers, le nom de son entreprise. Il les place en 48 endroits de Bonaventure à Escuminac, un parcours de 100 kilomètres qu’il tente de garder le plus linéaire possible pour ne pas manger ses revenus en dépenses de carburant.

« Ailleurs au Québec, les ruches sont placées sur une surface de forme plutôt rectangulaire. Le producteur parcoure huit kilomètres en général pour se rendre à ses ruches les plus loin », souligne l’apiculteur gaspésien.

Il était déjà un adepte de la simplicité volontaire en 1978 quand il a décidé d’augmenter graduellement son nombre de ruches.

« J’essayais de vivre en autarcie. Je faisais des petits travaux pour d'autres. J’avais de grands jardins, des poulets. Avec une poche de riz de 40 kilos, on peut faire un bon bout de temps », raconte-t-il.

La croissance graduelle de sa production l’a incité à mettre son miel en marché. « Pour le simple citoyen que j’étais, aller voir les marchands, ce n’était pas évident. Je suis rentré dans des commerces à New Richmond, j’en vendais à la maison et ma sœur m’a présenté à quelqu’un de Montréal prêt à en vendre. Au début, j’y allais trois fois par an, puis six fois. Mon marché est devenu plus gros que moi finalement », dit-il.

Ses « 200 ou 300 livres » de 1978 sont éventuellement devenues 70 000 à 80 000 livres de miel biologique, bien que les trois dernières années aient donné des rendements bien moins forts, comme un peu partout.

« Les pesticides et les herbicides rendent les abeilles moins résilientes de génération en génération. Comme les gouvernements rêvent d’une agriculture industrielle, ils ne laissent pas de place aux petites fermes. Ils nous imposent 10 inspections, des rapports. Ils disent qu’ils font ça pour t’aider », souligne M. Forest.

Au fil des ans, il a développé des compétences et une polyvalence qui lui permettent de maintenir une entreprise viable. Ainsi, en plus des revenus du miel, John Forest place au printemps 250 ruches à la Bleuetière de Saint-Elzéar à des fins de pollinisation.

« On me paie 120 $ par ruche. Ça augmente de 400 % la production de bleuets. Les insectes dans des conditions naturelles ne peuvent arriver à ces résultats », note-t-il.

Maintenant âgé de 67 ans et malgré les embûches découlant des maladies affectant les abeilles, M. Forest parle encore de son métier avec intérêt.

« J'ai la santé, je suis en bonne forme et j'apprends tout le temps. Je n'ai pas de plan de retraite et je vais continuer aussi longtemps que j'aimerai ça », dit-il.

-30-

 

3 commentaires
DJOGBE FIFA a écrit le 20 mai 2019

Retour d'affection : le succès des rituels d'amour. Le Vaudou offre bien des possibilités exceptionnelles pour tous les problèmes de retours d'affection,car les rituels effectués selon les règles de ses cérémonies magiques font appel non seulement aux grands esprits de la passion des hommes, mais aussi au coeur même de la chair vivante. C'est une alliance subtile et secrète de sons ancestraux, d'incantations magiques, de symboles telluriques, de substances et de lumières issues de bougies consacrées, le Vaudou n'est pas une magie en soi, c'est une religion qui concentre la puissance des esprits avec la force brute de la vie CONTACT MAITRE DJOGBE FIFA Téléphone WhatsApp : +22 999 80 31 73 E-mail: occulte01@hotmail.com SiteWeb: https://www.travauxoccultes-retouraffectif.com/ Page facebook: https://www.facebook.com/travailocculteprofetionnel/?modal=admin_todo_tour

Florent claimont a écrit le 3 mai 2019

Bonjour Mme & mr Offre de pret entre Particuliers en toutes sécurités , je vous offre un prêt de 2 000 € à 25.000.000 € à toutes personnes capables de le rembourser avec intérêt au taux d'intérêt allant de 2 % a 8%.Selon le montant de votre demande et suivant une durée de choix. Le prêt se fait dans toutes les domaines a savoir : - Prêt immobilier - Prêt à l'investissement - Dette de consolidation - Rachat de crédit - Prêt personnel -Pret pour le financement de toutes activités Si vous êtes vraiment dans le besoin d'un prêt veuillez nous écrit par notre Email : florentclaimont@gmail.com Whatsapp: +33758732076

PÉTRY Fraçois-Marie a écrit le 27 décembre 2018

Félicitations et bonne continuation dans la récolte du bon vrai miel exempt d'additifs malsains. Au moins vos clients apprécient et se portent bien et les abeilles aussi. Pourquoi faire venir des abeilles étrangères au Canada? Ici, dans les Alpes Maritimes, ils recherchent tous des abeilles travailleuses, non piquantes etc.. il s'ensuit un meli-melo de colonies malades, mal adaptées aux exigences locales. Tous les ans, j'emmène mes jeunes Reines retrouver les mâles sauvages à 4 heures d'ici!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.