Actualité

Pour un hommage posthume à Claude Allard

Par Jules Bélanger, citoyen, graffici.ca
Le CRRI demande des suggestions pour nommer son immeuble à logements de la rue Wayman, au centre-ville de Gaspé.

Le CRRI demande des suggestions pour nommer son immeuble à logements de la rue Wayman, au centre-ville de Gaspé. Photo : Geneviève Gélinas

GASPÉ, novembre 2018 – Jules Bélanger propose de donner le nom de Claude Allard au nouvel immeuble de 25 logements pour personnes vulnérables érigé à Gaspé par le Centre de ressourcement, de réinsertion et d’intervention (CRRI). Il rappelle le rôle joué par ce Gaspésien auprès des « blessés » de la vie pendant la majeure partie de ses 93 ans de vie, qui ont pris fin en 2015.
 

On le connaissait bien en Gaspésie, particulièrement dans le Grand Gaspé. On l’admirait, on l’aimait. Pour de nombreuses familles, il avait été un sauveur.

Claude Allard, diplômé de l’Université Laval en Sciences sociales, était prêtre-professeur au Séminaire de Gaspé, lorsqu’en 1954, l’évêque de Gaspé lui demande de mettre en place le Service social diocésain tout en poursuivant son enseignement. La polyvalence s’imposa alors pour lui de façon que l’on qualifierait facilement aujourd’hui d’héroïque : seul au début, presque seul ensuite, Claude Allard est responsable de l’organisation de l’aide aux nécessiteux, aux familles en difficulté et aux blessés de la vie de toutes sortes dans tout le diocèse.

Il doit gérer aussi le service de placement en foyers nourriciers et celui de l’adoption des orphelins et des enfants nés hors mariage. On l’a vu souvent véhiculer lui-même des bébés vers leur famille d’adoption et parfois même sans aucune assistance dans sa voiture… ll était d’un dévouement et d’une disponibilité sans bornes pour les familles et les individus en difficulté, financière ou autres.

Il faut rappeler de plus le travail extraordinaire, quoique très discret, que Claude Allard a accompli pendant de nombreuses années, dans son rôle de psychologue-thérapeute. Après s’être spécialisé en Service social à l’Université McGill et, sur l’utilisation de la catharsis et de la relation avec l’inconscient auprès d’Albert Glaude, ce sont des centaines de personnes, traînant depuis leur enfance des blessures secrètes, qu’il a traitées et guéries.

Et comment faire pour rendre hommage à cet homme hors pair qui nous a quittés en avril 2015 à l’âge de 93 ans ?  Le Centre de ressourcement, de réinsertion et d’intervention (CRRI) de Gaspé nous en offre l’occasion.

La mission de cet organisme est de permettre aux personnes ayant des besoins principalement sur le plan émotif et social de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et de services en vue de favoriser leur autonomie et leur intégration sociale. Une mission combien comparable à celle poursuivie par Claude Allard pendant toute une carrière !

Le CRRI a construit à cette fin un édifice de 25 unités de logement qui a reçu ses premiers locataires en mai dernier et il invite le public à lui suggérer des noms pour nommer l’édifice.

Il suffit de se procurer le macaron « Quel est mon nom ?» au bureau du CRRI, 220, rue Wayman, Gaspé (QC), G4X 0G1. Tél : (418) 368-1655, et de soumettre sa suggestion avant le 30 novembre. Un jury ad hoc fera connaître son choix le 13 décembre prochain.

1 commentaire

Stephen Amell Green Arrow Season 4 Hooded Leather Jacket a écrit le 18 décembre 2018

I read this article and i really find it interesting. Thanks for sharing

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.