Affaires municipales et développement régional Gaspésie

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, en compagnie des maires de la circonscription de Gaspé.
Gaspésie

Infrastructures : Les maires demandent davantage

11 septembre, 15h00 Par : Nelson Sergerie, journaliste

GASPÉ – Les maires ont profité du passage du ministre Pierre Moreau pour le sensibiliser à la nécessité d'adapter les normes pour que les municipalités n'étranglent pas leurs citoyens lorsque vient le temps de réaliser des travaux majeurs.

Le maire de Pointe-à-la-Croix, Jean-Paul Audy (à droite), et l'ex-chef du conseil de bande de Listuguj, Dean Vicaire, avaient annoncé l'entente en grande pompe, en novembre dernier, quelques heures avant le scrutin municipal.
Avignon

Listuguj et Pointe-à-la-Croix : toujours au point mort

8 septembre, 14h00 Par : Antoine Rivard-Déziel, journaliste

POINTE-À-LA-CROIX — Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, tentera de convaincre le nouveau chef de Listuguj, Steve Martin, d'entériner l'entente prévoyant l'exclusion de la communauté micmaque des limites territoriales de Pointe-à-la-Croix.

« C’est pour des personnes autonomes et stables, ce n’est pas un centre de crise », insiste Pascal Soucy, président du CRRI, l’organisme promoteur du projet.
Côte-de-Gaspé

Gaspé : grogne contre un projet de logement social

29 août, 11h45 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

GASPÉ – Un organisme communautaire de Gaspé veut construire un immeuble de 25 logements sociaux au centre-ville pour des personnes qui ont des problèmes de santé mentale ou y sont vulnérables. Le projet rencontre la résistance de résidents du quartier, mais ne serait pas une première en Gaspésie.

Percé déneigera 100 % de son réseau municipal l'hiver prochain et a conclu une entente avec le MTQ pour la route Lemieux.
Rocher-Percé

Percé déneigera l'ensemble de son réseau routier

28 août, 16h00 Par : Nelson Sergerie, journaliste

PERCÉ – La Ville de Percé déneigera l'ensemble de son réseau routier municipal, une décision qui semble s'avérer plus économique que de faire affaire avec l'entreprise privée et qui se veut une suite logique de l'ensemble des décisions prises par l'administration municipale au cours des dernières années.

Depuis le printemps dernier, un comité d’intervenants dans le domaine de l’éducation et des représentants de la ville ont planché sur le concept : Carleton-sur-Mer, ville étudiante.
Avignon

Carleton-sur-Mer, ville étudiante

28 août, 15h35 Par : Karyne Boudreau, journaliste

CARLETON-SUR-MER — La Ville de Carleton-sur-Mer a décidé de miser sur sa vocation éducative et dévoilait ce matin un nouveau concept promotionnel visant à souligner l’impact de la clientèle étudiante sur son territoire, une première en Gaspésie.

Si tout va comme prévu, le Géoparc prendra son envol en 2016.
Rocher-Percé

Le Géoparc de Percé sera profitable

7 août, 07h30 Par : Thierry Haroun, journaliste

PERCÉ — Le Géoparc de Percé sera profitable au cours de ses trois premières années d'exploitation. C'est du moins ce qu'on apprend dans la Déclaration d'intérêt du projet de plus de sept millions de dollars.

La façade actuelle du musée Le Chafaud de Percé, avec la bannière de l'exposition 2014.
Rocher-Percé

Le patrimoine historique de Percé menacé

1 août, 09h50 Par : Cécile Vivant

PERCE – Le Rouge Homard et l’Auberge au Pirate, deux bâtiments historiques au cœur du site patrimonial de Percé, seront bientôt vendus aux plus offrants. Les Amis du Musée Le Chafaud exigent un moratoire sur la vente, afin de préserver ce patrimoine et d’en faire un nouvel espace pour l’art à Percé.

Le président de la firme Gastem, Raymond Savoie, lors d’une rencontre publique avec les citoyens de Ristigouche-Sud-Est en novembre 2011.
Avignon

Poursuite de Gastem : Ristigouche demande l’aide du public

29 juillet, 15h45 Par : Geneviève Gélinas, journaliste

RISTIGOUCHE-PARTIE-SUD-EST – La municipalité de Ristigouche-Partie-Sud-Est interpelle le public afin d’amasser 225 000 $ pour assurer sa défense contre la firme d’exploration gazière et pétrolière Gastem, qui lui réclame 1,5 million de dollars en dommages. Le maire François Boulay lance cet appel après que « les portes se soient fermées » au gouvernement du Québec, estime-t-il.